Dgiz, rappeur contrebassiste, et le comédien Roland Zéliam  se retrouvent sur la scène guyanaise pour la reprise de Léon Léon, Nègres des Amériques, dans une partition bouleversante.

image001

 

Alors que le Poète Léon Damas écrit à Paris, dans un souffle, Pigments, premier recueil de cette fulgurance littéraire qu’on nommera bientôt Négritude, un autre Léon naît Outre-Atlantique, en Caroline du Nord : Léon Walter Tillage. C’est comme si la puissance du premier insufflait à l’autre une énergie à déplacer l’histoire. Comme si tous les Noirs du quartier latin lançaient un cri d’encouragement à leurs « frères de couleur », encore coincés dans le système ségrégationniste.

A Cayenne, au Café de la Gare le 3 octobre à 20h et le 4 à 19h30 ; à Kourou, à Iguarapinga le 5 octobre à 20h ; à Grand-Santi le 11 octobre ; à Regina le 17 octobre ; à Iracoubo le 18 octobre.

Damas était d’ici :  ses textes nous restent. Elie Stephenson, Gisèle Bourquin, Rodolphe Robo, Myrrha Donzenac, Armand Hidair, Lydie Ho Fong Choy, Daniel Maximin, Christiane Diop, Marie-Thérèse Minidoque se souviennent …

Walter Tillage est de Caroline du Nord :  il se souvient lui-même aujourd’hui et nous parle…

Le spectacle repart en tournée aux Antilles en 2014. A ne pas rater.

Plus d’information sur http://theatredelaruche.com/

Ou en téléchargeant le document de présentation ici : 

  plaquette_Lon_Lon_2013_-_Zliam_-_Dgiz.pdf (1,3 Mo, 674 hits)