Situé sur la rive droite de l’estuaire du Mahury et incluse dans la Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) de la plaine de Kaw, la zone du canal Torcy fait aujourd’hui l’objet d’un bilan de patrimoine culturel, faunistique et floristique. Ce préalable est indispensable à l’éventuelle acquisition d’une parcelle par le Conservatoire du littoral, en réponse à l’offre du propriétaire de cette zone humide littorale remarquable jadis partiellement asséchée à des fins agricoles, alors appelé polder Marianne. Situés sur la commune de Roura, quatre cents hectares sont concernés par cette étude dont les premiers résultats démontrent l’incontestable intérêt écologique. Outre des vestiges de l’activité humaine, les prospections ont révélé la présence de plusieurs espèces patrimoniales d’oiseaux, comme le toucan toco, le caïque à queue courte, la buse buson ou encore le batara demi-deuil, passereau insectivore qui atteint ici sa limite de répartition connue à l’heure actuelle. Sur le front de mer, à marée basse, les ibis rouges et de nombreux limicoles s’alimentent sur les vasières et parmi les palétuviers morts sur lesquels s’enroulent de nombreux épiphytes, dont Epiphyllum phyllanthus, Rhipsalis baccifera et d’autres philodendrons. Un projet d’intervention du Conservatoire sera présenté au prochain CRFA en Guyane les 9 et 10 février.

  Téléchargez "l'écho côtier N°07" ici (2,5 Mo, 957 hits)

guyane@conservatoire-du-littoral.fr
05 94 28 72 81
Responsable de l’antenne : Catherine Corlet