Ces vestiges font partie du riche patrimoine historique de la Montagne d’Argent

Face au Cap Orange brésilien et à vingt kilomètres du bourg de Ouanary, la presqu’île de la Montagne d’Argent est protégée depuis 1998 par le Conservatoire du littoral. Ce dernier souhaite rendre ce site remarquable accessible au public, en raison de son exceptionnel intérêt paysager, naturel et historique. Depuis les années 1930, date de l’abandon du site, la nature a repris ses droits sur les lieux. Des roches gravées amérindiennes antérieures à la colonisation européenne et protégées au titre des monuments historiques, un village amérindien de l’époque de contact, une habitation coloniale établie vers 1780, et aussi le premier bagne de terre ferme de Guyane, actif entre 1852 et 1909, constituent un patrimoine culturel exceptionnel qu’il est indispensable de mieux connaître.

 Grâce au relevé topographique laser aéroporté réalisé en septembre 2011, avec la participation technique du service régional de l’inventaire général du patrimoine culturel et un cofinancement de la    Direction des affaires culturelles de Guyane et du LEADER Est, le Conservatoire dispose aujourd’hui d’une base pour le futur plan de valorisation de la Montagne d’Argent. Le relevé laisse apparaître de manière très visible des aménagements résultant de la période de l’habitation coloniale et du bagne (camp de la transportation, terrasses, église…) sur un relief accidenté au milieu d’un réseau de sentiers anciens. De plus, ce relevé a permis de confirmer la présence d’une étendue d’eau de 800 m2, citée par les sources anciennes et appelé le « lac aux caïmans ». Au cours du  premier trimestre 2012, l’association PIRATI, futur gestionnaire du site, s’appuiera sur ces nouvelles données pour mener à bien sa mission. Cette dernière bénéficie du soutien financier de la DEAL et consistera à dresser des inventaires naturalistes, finir le repérage des vestiges du bagne et commencer l’inventaire du patrimoine culturel.

  Téléchargez "l'écho côtier N°07" ici (2,5 Mo, 978 hits)

guyane@conservatoire-du-littoral.fr – 05 94 28 72 81 Responsable de l’antenne : Catherine Corlet