Se logger

Se connecter

Bienvenue sur le site

En vous identifiant, nous pourrez devenir rédacteur pour proposer des articles, et discuter dans les forums de Une saison en Guyane…

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi

S’enregistrer

Bienvenue sur la zone d’enregistrement du site web de Une saison en Guyane ! si vous êtes déjà inscrit, vous pouvez vous identifier ici. Si vous ne l’êtes pas encore, inscrivez vous et accédez aux forums, et partagez vos découvertes avec nous !

Vous pourrez réagir aux articles, participer au forum. Cela vous permettra aussi de proposer de nouveaux articles, aux brèves et de partagez vos plus belle photos !

Nom obligatoire

Email obligatoire


Un mot de passe vous sera envoyé sur votre adresse de messagerie.

Mot de passe perdu

Vous ne retrouvez plus votre mot de passe ou votre identifiant de connexion ? Entrez votre adresse email ou votre identifiant…

Mot de passe oublié

Proposer un contenu
N°09  - août 2012 Feuilleter quelques pages du N°09... Les points de vente du n°9 en Guyane            

Edito de Nicolas Hulot, Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme

Il y a des projets qui devraient rassembler les hommes au lieu de les diviser. La lutte contre le changement climatique et la sortie du pétrole devrait en être un. La transition énergétique et écologique de nos sociétés est un impératif moral, et bien au delà, un impératif économique et social incontournable, tant les dommages de notre addiction à l’or noir sont cruels. Défi cit de la balance commerciale, catastrophes environnementales menaçant la biodiversité, émissions de gaz à effet de serre provoquant un réchauffement climatique… pourraient nous coûter 5 à 10% de la richesse annuellement produite. La liste est longue, le constat sans appel.

La Guyane, ses richesses naturelles et la beauté de ses paysages, incarne la confrontation à un monde où l’illusion de l’abondance des ressources, conduit à éluder leur rareté. Un monde dans lequel il nous faut ensemble, choisir une direction : celle de la surexploitation des ressources, de l’or au pétrole, héritage d’un monde ancien qui laisse trop souvent de côté les plus vulnérables ? Ou miser sur la solidarité, la préservation et le partage équitable des ressources pour assurer à tous la satisfaction de ses besoins essentiels. Les maux de ce siècle ne se régleront pas avec les solutions du passé. Quelques exemples courageux nous montrent déjà la voie à suivre.

C’est le cas de l’Équateur et du projet Yasuni qui invente de nouveaux modèles de développement en choisissant de laisser le pétrole sous terre. Soyons clairs, il ne s’agit aucunement de sanctuaires développés au mépris des hommes et des femmes qui y vivent, mais plutôt une façon de faire de l’économie en préservant la nature au lieu de la détruire, tout en s’assurant que les conditions de vie de chacun progressent. Il y a tant de choses à inventer en Guyane comme en métropole, en remettant l’économie à sa place, au service des hommes et de l’environnement. En laissant le pétrole au large de la Guyane sous terre, en inventant une nouvelle économie basée sur les énergies renouvelables et la protection de la biodiversité, il y a matière, après l’échec du sommet de Rio, à donner sens au mot d’économie verte.

Les ressources ne manquent pas, seule la volonté de les préserver, ne répond pas. Sans sacrifier les générations présentes, ce niveau de conscience des générations à venir serait sans doute la plus belle preuve en humanité qui soit.

Les articles et actus du magazine N°09
 version originale en créole guyanais Tan lontan, roun « Cèd Rouj » té ka viv an Amazoni. Li té kontan tout moun, tousa ki pa té gen kaz ofon danbwa té ka rété koté l’ : bromélyasé, lyann, plant grenpan méosi, zwézo, léza (igwann), léza latcho pikan, sèrpan-lyann,  baboun, ti makak...
Lundi14 janvier2013
Par Pierre-Emmanuel CHRISTENSEN

Kourou - 3,9 KM - 3H - Difficile La randonnée pédestre est un des loisirs de pleine nature les plus pratiqués en France. En août 2010, le Parc naturel régional de la Guyane (PNRG) et la Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP) ont signé une convention cadre mandatant le Parc pour...
Lundi14 janvier2013
Les mobilités des hommes précèdent toujours les maillages politiques. Derrière le dogme d’une histoire territoriale dont on construit la cohérence a posteriori, la dynamique des échanges dans le bassin amazonien est, de fait, bien antérieure à la matérialisation des frontières : celle entre la Guyane française et le Brésil illustre...
Vendredi11 janvier2013
Interview de Fréderic Melki, photographe subaquatique, directeur général de Biotope Propos recueillis par Une saison en Guyane* Frederic Melki, vous photographiez in situ la faune des criques de Guyane. Comment est née cette expérience photographique ? La passion de la nature est un phénomène inexplicable qui vous prend au berceau : on préfère...
Vendredi11 janvier2013
La botanique comme passion Selon ses biographes, le Suisse Guerard Samuel Perrotet eut toujours le goût pour la botanique. Entré très jeune comme jardinier au service d’un grand propriétaire, il consacrait à l’étude toutes ses heures libres. Mais quelques années à compulser tous les traités d’agriculture et d’histoire naturelle mis entre...
Mardi8 janvier2013
Par Emmanuel Ravet

C’est Colbert qui créa en 1666 l’Académie royale des sciences, comprenant alors des savants amateurs ou éclairés pratiquant les sciences de la nature (botanique, minéralogie, zoologie). Il initia les premières expéditions et missions scientifiques grâce, entre autres, à la découverte de nouvelles routes maritimes. De nombreuses vocations vont s’en suivre...
Mardi8 janvier2013
L’ethnobotanique étudie  les usages pratiques et représentations des végétaux dans les différentes cultures. Ses recherches portent sur les classifications, la signification culturelle, l’origine, les usages, et la valeur économique des plantes. Nous allons aborder dans cet article, un domaine particulier de l’ethnobotanique : l’étude des plantes médicinales. Cette démarche peut être...
Mardi8 janvier2013
Par Marie Fleury, Antenne du Muséum National d’Histoire Naturelle en Guyane

Dans le film Une Vérité qui Dérange, Al Gore  nous alerte sur les changements climatiques et leurs conséquences directes pour les hommes. L’augmentation des températures est en route et elle va conduire à une fonte des glaces, donc à une montée du niveau des océans… Mauvais temps pour les ours...
Mardi8 janvier2013
Par Jérôme Chave, chercheur au CNRS - directeur scientifique du Labex Ceba, Cayenne.