Se logger

Se connecter

Bienvenue sur le site

En vous identifiant, nous pourrez devenir rédacteur pour proposer des articles, et discuter dans les forums de Une saison en Guyane…

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi

S’enregistrer

Bienvenue sur la zone d’enregistrement du site web de Une saison en Guyane ! si vous êtes déjà inscrit, vous pouvez vous identifier ici. Si vous ne l’êtes pas encore, inscrivez vous et accédez aux forums, et partagez vos découvertes avec nous !

Vous pourrez réagir aux articles, participer au forum. Cela vous permettra aussi de proposer de nouveaux articles, aux brèves et de partagez vos plus belle photos !

Nom obligatoire

Email obligatoire


Un mot de passe vous sera envoyé sur votre adresse de messagerie.

Mot de passe perdu

Vous ne retrouvez plus votre mot de passe ou votre identifiant de connexion ? Entrez votre adresse email ou votre identifiant…

Mot de passe oublié

Proposer un contenu
N°11  - août 2013
128 pages / 6,50€ (Hors coût de livraison)

Dossier Noir-Marrons :
- Peuple Saamaka contre Etat du Suriname, combat pour la forêt et les droits de l'homme - Jungle Commando, retour sur la guerre civile du Suriname - Le village Saramaka de Kourou
L'étonnant langage du Casssique La passion des champignons

Dossier tourisme
- Kaw, l'indomptable - Le choix de Saül - Ecolodge
Disponible aussi en édition limitée version DVD : le magazine Une Saison en Guyane N°11 et CAP «VERT» L’EST GUYANAIS, Un documentaire produit et réalisé par Marc Barrat, Kanopé Film – ADEG – 30 min – 2013 & SPECIES, Un documentaire réalisé par Jean-Philippe Isel, WWF- Toucan Production – 26 mn – 2011 Commander le n°11 classique ou le n°11 édition limitée DVD dans notre boutique (paiement CB)      

Edito de Pierre-Olivier, Rédacteur en chef

C'est sous le sceau de la résistance qu'est née la culture marron. Aluku, Saamaka, Ndyuka, Paamaka autant de peuples qui ont su construire un mode de vie singulier sur les bases d’un déracinement violent. Des métiers, des savoir-faire, des langues bâtis sur le terreau d'une résistance au système esclavagiste. Armés dans le passé, pacifiques aujourd'hui. A travers le combat pour la reconnaissance de leurs droits fonciers, à la Cour interaméricaine des droits de l’Homme notamment, les Saamaka font encore exemple alors que l'uniformisation guette les cultures forestières (et les autres) de part le monde. Ce dossier s’ouvre à l'univers bushinenge au Suriname – berceau de leur combat – et en Guyane, comme dans le village saamaka de Kourou, aujourd’hui en mutation, où l’histoire des hommes les a conduit.

Le tourisme, le thème de notre second dossier, pourrait-il devenir un moteur économique, une véritable alternative au “développement” souhaité autour des ressources minières et forestières ? Pour le savoir, encore faudra-t-il préserver les quelques lieux emblématiques susceptibles d'attirer les candidats à un autre voyage. A Saül, c’est tout un village qui se lève. Dans la réserve naturelle de Kaw-Roura, l’épineuse question de la préservation divise.

Question récurrente dans notre territoire, le développement est une notion qui semble souvent superposée à celle du profit financier. Ne devrait-il pas être celui des connaissances scientifiques, de la valorisation des patrimoines et des savoir-faire, de l’éducation et de la formation universitaire, d'un tissu économique basé sur la matière grise et les technologies de pointe ?

Aux rythmes de la Nature et des Hommes, des pistes se dessinent au travers des rencontres qui se nichent dans ce numéro d'Une Saison en Guyane. Un laboratoire de pointe nous dévoile l’infiniment petit, des passionnés débroussaillent le monde méconnu des champignons de Guyane, des chercheurs découvrent un langage complexe chez les oiseaux cassiques, un équipage vogue sur un continent de déchets. Triste évocation d'une dérive contemporaine.

A l’exemple du Marronnage passé, il est impératif de transmettre cette volonté de s'affranchir des systèmes lorsqu’ils portent en eux les germes de notre effondrement.

Les articles et actus du magazine N°11
Patrick Deixonne et son équipage sont partis à la recherche du continent de plastique dans l’océan Pacifique. Au printemps 2009, alors qu’il traverse l’Atlantique à la rame et en solitaire, l’explorateur Patrick Deixonne croise, au milieu de l’océan, des dizaines de déchets plastiques flottants. Une rencontre marquante pour ce navigateur chevronné passionné...
Mercredi12 mars2014
« U yei ! » L’Association coutumière saamaka (Association of Saamaka Authorities, ASA) parle d’une seule voix, ce mercredi 10 avril 2013 ! Dans la moiteur de Pikiseei, principal village au cœur de la nation saamaka, sur les rives du fleuve Suriname, ses principaux chefs sont rassemblés pour une réunion determinante. Celle-ci doit conduire...
Le « village Saamaka » est né en 1967 dans la ville nouvelle de Kourou, en marge du projet urbain de la première cité spatiale française et européenne. Habitat spontané tout juste encadré par les autorités du CNES et de la ville à l’époque, il s’est très vite dégradé pour devenir un...
Photoreporter aguerri, Patrick Chauvel débarque au Suriname fin 1986, via la Guyane. Plus jeune, il a couvert la guerre et les horreurs du Vietnam. Sur un coup de tête, il décide de suivre les Jungle commando et leur leader R. Brunswijk qui débutent leur combat. La suite, il la raconte...
Lundi3 mars2014
« J’avais 16 ans quand je suis entré dans le Jungle Commando. C’était en 1988, la guerre avait commencé depuis deux ans. Le Suriname était un « pays de révolution » : je ne pouvais pas y vivre, à cause de ce que les soldats faisaient : ils tuaient des gens… » (R.J.) La guerre civile du...
19 février 2014 0
Mercredi19 février2014
17 février 2014 0
Lundi17 février2014
Patrick Chauvel, photographe de guerre, a parcouru appareil à la main, des dizaines de zones de conflits. Il nous livre ici une selection de moments forts, à Cuba, à Miami, au Salvador, et surtout au Suriname où il suit la guérilla des Jungle Commando mené par Ronnie Brunswijk (cf. p....
Vendredi1 novembre2013
Cette réédition du récit de la fondation du peuple saamaka  a été augmentée considérablement. Mais l’événement majeur est sans doute la parution de Fesiten sa traduction en langue saamaka, premier ouvrage jamais réalisé dans cette langue, et qui sera largement distribué dans les écoles du Suriname Richard Price (Hen da Lisati) Richard Price...
Vendredi1 novembre2013
Par la rédaction