Se logger

Se connecter

Bienvenue sur le site

En vous identifiant, nous pourrez devenir rédacteur pour proposer des articles, et discuter dans les forums de Une saison en Guyane…

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi

S’enregistrer

Bienvenue sur la zone d’enregistrement du site web de Une saison en Guyane ! si vous êtes déjà inscrit, vous pouvez vous identifier ici. Si vous ne l’êtes pas encore, inscrivez vous et accédez aux forums, et partagez vos découvertes avec nous !

Vous pourrez réagir aux articles, participer au forum. Cela vous permettra aussi de proposer de nouveaux articles, aux brèves et de partagez vos plus belle photos !

Nom obligatoire

Email obligatoire


Un mot de passe vous sera envoyé sur votre adresse de messagerie.

Mot de passe perdu

Vous ne retrouvez plus votre mot de passe ou votre identifiant de connexion ? Entrez votre adresse email ou votre identifiant…

Mot de passe oublié

Proposer un contenu
N°19  - septembre 2017 Feuilleter quelques pages du n°18...

136 pages / 9,50€ (Hors coût de livraison)

Dossier Nou Gon Ke Sa

- Portfolio Nou Gon Ke Sa - Pou Lagwiyann Dékolé, la revolte de Mars - Les 500 frères - De la revendication à la négociation

Dossier Guyane 2048

- Architecture - Transport - Urbanisme - Spatial - Energie - Economie - Tourisme

Spatioport, tour du monde des bases spatiales

Les Guyanes à la voile Thomas Tangvalt, destin de marin La pirogue, symbole de la cohésion guyanaise Maripasoula Fort Trio Village Norino Les villages s'initient à l'espace Portfolio Léa Magnien Commander le n°19 dans notre boutique (paiement CB)

Enquête (d’) 2017 - 2048, (R)éVOLUTION A VENIR - Edito de Pierre-Olivier Jay, Rédacteur en chef

Le mois de mars de cette année fut donc marqué par un véritable séisme social, une succession de marches populaires et de blocages, veritable cri lancé par la Guyane toute entière face à la dégradation des conditions de vie. Alors que la tension des évènements retombe, que la Guyane se réorganise progessivement, nous avons pensé qu’il était temps de se replonger dans cette “ révolte de mars”, à travers quelques articles. Pour l’appréhender avec un peu de recul, pour ne pas tout recommencer comme si de rien n’était, enfin pour vous faire profiter de nombreux clichés marquants réalisés par les photographes.

Le bouillonnement et l’angoisse, sources de ce mouvement social, posent aussi des questions sur notre avenir commun ; vers quoi allons-nous ? Si c’est un point de départ que de rechercher des moyens financiers pour le construire, l’argent ne règle pas toujours les problèmes, il faut aussi rêver à une société différente. Remettre en question les modèles qui n’ont pas fonctionné, dans l’économie, l’urbanisme, l’éducation et trouver les solutions qui accorderont toutes les contradictions et les richesses guyanaises.

Dans le dossier «Guyane 2048», nous tentons de lancer quelques idées et pistes de réflexion, avec l’espoir de donner de l’inspiration à la nouvelle génération, celle qui aura bientôt la possibilité de changer les choses.

Les articles et actus du magazine N°19
Lorsqu’on me parlait de Maripasoula je pensais à un village enclavé, isolé entre la forêt et le fleuve Maroni où les rares voyageurs allaient se perdre dans une nature sauvage et difficilement accessible. Avec mon gros sac à dos, je m’y suis donc rendue. Il est 9 h 25 quand l’avion d’Air Guyane...
Mardi26 juin2018
Le père de Thomas était un marin norvégien connu et reconnu. Il a navigué de longues années en famille sur presque tous les océans du globe. Dans la vie des père et fils Tangvald, la Guyane trouve une place centrale. En effet, bien avant le passage et la disparition de...
Lundi18 juin2018
Discret sur le bord de la départementale qui relie le bourg de Tonate à Montsinéry, le village palikur Norino est le dernier né des trois villages amérindiens de la commune de Macouria. Si seuls quelques carbets où l’on vend de l’artisanat attirent le regard des automobilistes pressés, il compte aujourd’hui...
Jeudi14 juin2018
Léa Magnien se définit comme plasticienne, costumière et photographe. Après une enfance passée en Guyane, elle poursuit des études supérieures d’arts plastiques. Dans son travail photographique s’opère une hybridation entre ses disciplines artistiques et ses origines guyanaises et elle fait d’elle l’adage carnavalesque de se déguiser pour transgresser. Ces “créatures ”...
Jeudi7 juin2018
En 2011, à la question “des vols habités décolleront-ils un jour de Kourou”, le truculent directeur de l’Agence spatiale européenne Jean-Jacques Dordain répond, souriant : « Il n’y a pas de projet, mais nous n’avons pris aucune décision qui pourrait l’empêcher ! » Et c’est précisément parce que rien n’a tué ce rêve qu’en...
Mardi22 mai2018
Matoury 2048 : Je sors de mon appartement, au 6e étage de mon collectif bioclimatique et prends l’ascenseur pour me rendre à mon arrêt de bus habituel. À l’ombre des manguiers, je regarde passer les vélos électriques des cadres sportifs qui se rendent au bureau. Mon bus électrique arrive. Nouvelle technologie...
Vendredi4 mai2018
Une Saison en Guyane s’est rendu au 25e anniversaire de l’École Nationale Supérieure d’Art des Guyanes. C’est en 2023 que l’ENSAG voit le jour, sous la triple tutelle des ministères de la Culture, des Affaires étrangères et des Outremers. Installée dans un premier temps dans l’ancien campus universitaire St-Denis, elle...
Mercredi2 mai2018
27 avril 2018 0
En architecture, l’avenir se construit à partir du passé. Lorsqu’on se projette dans une trentaine d’années, l’image qui se démarque d’une Guyane urbaine est celle de maisons en bois ou en briques de terre cuite, respectant l’environnement et peu consommatrices d’énergie. Elles auront pour nom « maisons bioclimatiques ». Sur ce sujet, les...
Vendredi27 avril2018
Regarder l’immensité du toit amazonien assis sur une branche, sauter du sommet d’une angélique à un gonfolo, se laisser transporter par la vitesse attaché à une liane… « Pas besoin d’aller sur la Lune pour découvrir un “autre” monde », c’est ce que croit Samuel Counil, arboriste, Président de l’association Cimes à...
Mercredi18 avril2018
Par Clara Fabre