A peine six mois après le dixième anniversaire de Okamag, Philippe Aquila, actuel trésorier de l’association, explique la décision de stopper les activités de la revue. Ce média avait à l’époque été créé « dans le but de faire entendre nos voix et de revendiquer nos droits les plus légitimes en tant que premiers habitants de ce pays ».. Philippe Aquila, fondateur de ce concept, dénonce « la situation lamentable vécue actuellement au sein des communautés amérindiennes de Guyane…

  Okamag arrête ses activités (187,7 Ko, 724 hits)

Accéder au site d’Okamag