Depuis 2011, les îles des Caraïbes font face à l’échouage massif de sargasses. La décomposition des algues brunes sur les plages impacte lourdement la santé des populations, l’environnement et l’économie. Les causes de ce phénomène inédit ne sont pas encore complètement comprises.
Alors que le gouvernement vient de lancer, en marge de la COP 28, l’Initiative internationale de lutte contre les sargasses, des chercheurs de l’Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité de Pointe-à-Pitre publient dans la revue Environmental Science and Pollution Research.
Ils ont suivi l’évolution des traces d’éléments métalliques dans des sargasses au large de la Guadeloupe. Leurs résultats montrent que les algues échouées libèrent rapidement de l’arsenic, un métal lourd toxique.
Un argument de plus pour en limiter l’échouage, mais également à prendre en compte lorsqu’on envisage leur valorisation.

https://www.diva-portal.org/smash/record.jsf?pid=diva2%3A1812615 & dswid=1362

Illustration générée par AI par Atelier Aymara