Mesdames et Messieurs,

Veuillez trouver ci joint un courrier relatif aux difficultés que nous rencontrons sur notre programme de prévention du suicide à Maripasoula. Un courrier sensiblement identique à déjà été envoyé aux partenaires financiers.

Lire le courrier ici : 

  Courrier_ADER_partenaires_et_sympathisants_dec_13.pdf (126,9 Ko, 452 hits)

Depuis la mise en place de notre programme communautaire de prévention du suicide en 2009, nous ne cessons de constater le faible engagement financier des différents acteurs concernés, en particulier les représentants de l’État et les collectivités. Fin 2013, la situation est particulièrement alarmante du fait du désengagement du Conseil Général et de la Région Guyane. Le bilan financier d’ADER pour l’exercice 2013 sera de fait déficitaire.
Cette situation nous a conduits à ne pas recruter l’animateur (en service civique pendant des mois, jusqu’à l’arrêt soudain du financement de son service/poste) et à ne pas reconduire le deuxième poste de médiateur dont le contrat arrivait à échéance le 31 octobre dernier. L’équipe salariée actuelle est composée d’une médiatrice et d’une coordinatrice, basées à Maripasoula et d’une directrice (0,4 ETP), basée sur l’Ile-de-Cayenne. Il est impératif de recruter un nouveau médiateur le 1er janvier 2014 afin de soulager la médiatrice qui porte actuellement la souffrance de nombreux habitants sur un territoire extrêmement vaste.

L’association est de plus en plus sollicitée car elle constitue, par son ancrage local, une véritable porte d’entrée pour les habitants des villages du Haut Maroni ce dont nous nous réjouissons mais nous ne pouvons pas assurer ces missions de service public sans suffisamment de moyens dédiés et surtout sans le concours des partenaires, notamment celui des représentants des différents ministères et des collectivités.

Face à l’ensemble de ces constats, nous vous informons que nous ne sommes plus en mesure d’assurer les missions qui nous sont habituellement confiées faute de financement. Les deux missions dans les villages programmées en décembre, la réunion sentinelles du 20 décembre, le suivi régulier des personnes en souffrance psychique sont interrompus jusqu’à ce que nous ayons une visibilité sur les possibilités de financement de nos actions. Nous vous tiendrons informés des suites données à cette décision, que nous sommes contraints de prendre.

Nous espérons vivement que les principaux partenaires financiers réagiront dans les meilleurs délais et apporteront leur soutien financier afin que les activités reprennent dans les meilleurs délais. Pour ce faire, votre soutien moral nous est essentiel. Nous espérons donc pouvoir compter sur vos contributions (ex : courriers, signatures… -voir document joint) qui permettront de montrer aux pouvoirs publics que nos activités ont un sens pour vous et que leur poursuite vous semble nécessaire.

Nous vous prions de recevoir, Mesdames et Messieurs les partenaires et sympathisants d’ADER, nos sincères salutations.

Votre soutien est indispensable pour nous permettre d’engager des négociations et de faire valoir la pertinence et l’utilité de ce programme. Vous pouvez nous envoyer un mail, écrire un courrier, signer la pétition (page 2) ou envoyer le logo de votre structure le cas échéant. Nous vous remercions par avance pour vos marques de soutien et vous tiendrons informés des suites données à cette mobilisation.

Très cordialement

PO La Présidente

Contact :
Rozenn LE PABIC
Directrice d’ADER
7 lotissement Mordicé 2
Route de Montabo
97300 CAYENNE
0694 41 52 53