Une Saison en Guyane vous propose de découvrir l’album From root to roots du Groupe Dub’Ozone. Au total ce sont sept titres issus d’une étonnante fusion de reggae, dub et musique amérindienne. Un bijou musical que l’on ne retrouve qu’en Amazonie française. Découvrez ci-dessous le récit de la rencontre artistique qui a aboutit au premier album du groupe Dub’Ozone et écoutez quelques extraits.

 

 USG18_DVD_CV_S

Commandez le N°18 Collector : 

Pochette_Dub_ozone-jpg-front

 

 

 

 

 

 

Ecoutez en ligne, les titres de l’album From Root to roots

Où trouver votre magazine ? (France hexagonale)

« Avec pour objectif de favoriser les échanges et le rapprochement entre les peuples, mais aussi des générations, DUB’OZONE est une création musicale mélangeant les genres, le son traditionnel du Sanpula des Amérindiens kali’na de Guyane et le reggae & dub, si affectionné à travers la planète. Si aujourd’hui, nous pouvons sans aucun doute parler de l’influence importante de la musique reggae en Guyane, et ce depuis maintenant plusieurs décennies, très peu d’expériences créatives de fusion avec nos « propres » genres musicaux ont été réalisées. Après une première expérience et un séjour aux émotions fortes à Awala-Yalimapo et un début de travail effectué en 2014 (voir documentaire) en compagnie du Groupe Palana Bonon, les liens entre Rico, Rice, Clément, Benjamin, 2000 Watts, Hervé…se sont créés en musique. Le groupe Palana-Bonon est originaire de la Guyane Française, plus précisément, de la commune de Awala-Yalimapo, située dans l’ouest et constituée à 95 % d’Amérindiens kali’ na. Le style musical du groupe est basé sur de la musique traditionnelle dite « Sanpula » (tambour en français), instrument fait à partir d’un tronc d’arbre creusé et de peau d’animal, il est utilisé lors des cérémonies de levée de deuil (Epekodono / Omaganon), et souvent accompagné de Kalawasi, autre instrument traditionnel. Les paroles sont essentiellement en langue amérindienne kali’na.

Il est 18h30, nous arrivons de 4 heures de route en provenance de Cayenne. À peine descendus de notre minibus, les chants traditionnels et les tambours kali’na s’élèvent dans la nuit…notre caméraman, charmé et surpris, cherche en vain une source de lumière “artificielle ” qui pourrait lui apporter la qualité, mais surtout le format auquel il a été habitué à Cayenne ou à Paris… En vain… La nuit tombe et le naturel s’installe !
C’est au son du Sanpula (le tambour traditionnel) que nous faisons connaissance avec ceux qui resteront pour toujours nos frères.
C’est au son du Sanpula, que les membres de Palana Bonon se lancent dans un chant dont ils ont le secret, dont la solennité nous rappelle vaguement un Nyabinghi… comme à une Groundation. Cet accueil de notre équipe, en musique, mémorable, chaleureux et sincère, provoque une réaction immédiate de Rico (Éric Gaulthier- Faya Dub) qui, instinctivement, leur répond au saxophone ; rapidement rejoint par Clément Béguet et Benjamin Sallé (respectivement à la trompette et au trombone).Dès cet instant, le premier soir, les fondations du projet Dub O’Zone sont posées !
C’est donc là, à Awala-Yalimapo, avec des membres du groupe Palana Bonon, menés par Hervé Robineau, que commence cette aventure humaine, cette expérience musicale unique. Après 3 années de travail, d’échanges, de résidences et d’enregistrements, sur un concept et une impulsion de Jr Polony et sous la direction musicale de Rico Gaultier, nous sommes fiers de vous présenter en exclusivité dans ce magazine, un des doubles albums du groupe Dub’Ozone, intitulé From Root to Roots. Ce travail de fusion des musiques amérindiennes kali’na de Guyane est en effet restitué sous forme d’un double album, un volet de 7 versions « Roots » mixées par Ti jean Ho Tram Foo, et un volet de 7 versions Dub dans la tradition du Dub Anglais, mixées par Big Joe Fraser de Ariwa Sound de Mad Professor.