Se logger

Se connecter

Bienvenue sur le site

En vous identifiant, nous pourrez devenir rédacteur pour proposer des articles, et discuter dans les forums de Une saison en Guyane…

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi

S’enregistrer

Bienvenue sur la zone d’enregistrement du site web de Une saison en Guyane ! si vous êtes déjà inscrit, vous pouvez vous identifier ici. Si vous ne l’êtes pas encore, inscrivez vous et accédez aux forums, et partagez vos découvertes avec nous !

Vous pourrez réagir aux articles, participer au forum. Cela vous permettra aussi de proposer de nouveaux articles, aux brèves et de partagez vos plus belle photos !

Nom obligatoire

Email obligatoire


Un mot de passe vous sera envoyé sur votre adresse de messagerie.

Mot de passe perdu

Vous ne retrouvez plus votre mot de passe ou votre identifiant de connexion ? Entrez votre adresse email ou votre identifiant…

Mot de passe oublié

Proposer un contenu
N°03  - août 2009

105 pages / 5,90€ (Hors coût de livraison)

Voyage en Pays Aluku :

- Les abattis Cottica

- Les arts marrons

Dossier Brésil :

- Sur la route de Marajo

- Le forum social mondial de Belem

- La république de Counani


La vie aérienne d'une érythrine, Les tortues à la conquête de l'est, Le CO2 et la forêt guyanaise

Commander le numéro 3 dans notre boutique (paiement par CB)

Edito :

Amazone, l’ultime frontière

Rio-mar, le fleuve-mer, comme le nomme les Brésiliens... Comment ne pas reconnaître,  témoins du combat victorieux qu’il mène en Guyane contre l’océan, que l’Amazone est le maître incontesté de la région ? Il nous fallait lui rendre visite pour continuer notre découverte du plateau des Guyanes. Cette destination s’imposait d’autant plus en cette “année de la France” au Brésil, alors même que la grande ville de Belém accueillait le Forum Social Mondial.

Ainsi, le premier dossier du magazine “Une saison en Guyane” vous emmènera  découvrir quelques facettes du nord brésilien. Un voyage, conté au fil d’un carnet de route à travers l’Amapá, jusqu’à l’île de Marajó... Une incursion dans le passé, avec le récit étonnant de la république de Counani, qui est aussi l’histoire de l’Amapá à l’aube de son existence actuelle.... Un regard sur l’avenir, enfin, au coeur du forum social mondial de Belém, où les peuples autochtones de l’Amazonie, à l’honneur, tentent d’interpeller le monde face à la forte pression économique et à la déforestation dans le bassin amazonien.

Traverser l’immense Amazone en 30 heures de bateau, c’est prendre conscience physiquement de la frontière naturelle que représente le “fleuve-mer”. Sur la rive nord, l’Amapá, ce petit état brésilien, connaît des problèmes qui ne nous sont pas étrangers : isolé, il ne pèse pas lourd au sein du géant brésilien. C’est bien ici, sur cette rive de l’Amazone, que le plateau des Guyanes trouve son ultime frontière géographique. En remontant l’Amazone, on peut d’ailleurs faire le tour des Guyanes, grâce au canal de Casiquiare, un canal naturel unique au monde situé au Venezuela, et qui relie l’Amazone à l’Orénoque.

En quête du rythme de la nature et des hommes, ce numéro s’intéresse à nouveau à l’immense diversité humaine de la Guyane. Nous avons souhaité vous entraîner vers le Maroni, où il y a plus de deux siècles, les rives du Lawa virent s’installer les premiers Aluku. Trois articles, trois fenêtres ouvertes sur cette culture marron, dite “bushinenge”... D’abord, la découverte des “abattis cottica“, un lieu chargé d’histoire, où des études faunistiques et floristiques ont mis à jour une biodiversité exceptionnelle. Puis, grâce à des photos réalisées dans les années 50 par Jean Hurault, nous approcherons les mystères d’une coutume aluku : la levée de deuil. C’est aussi l’occasion de s’intéresser plus généralement à l’art marron, et plus particulièrement à une peinture et une sculpture originales : le Tembe.

Pierre-Olivier Jay

Les articles et actus du magazine N°03
A la fin du XVIIIe siècle, les chefs Aluku et Boni à la tête d’un petit groupe d’esclaves marrons quittaient la région de la rivière Cottica à l’Est de Paramaribo pour se réfugier sur le Maroni. C’est vers 1791 qu’ils fondèrent leurs premiers villages en amont de cette succession de sauts*...
Au cours d’une expédition organisée par l’association Alabama, dans la région de la borne 1 qui délimite la frontière entre le Brésil et la Guyane, un membre de l’association Guyanamento a récolté une espèce nouvelle de réduve, décrite depuis sous le nom de Panstrongylus mitarakaensis (Bérenger & Blanchet 2007). Cette...
Samedi1 août2009
Par J-M. Bérenger

Membre de l’Union Française des Centres de Sauvegarde (UFCS), le Centre de Réhabilitation des Oiseaux d’Amazonie (CROA) de Saint-Laurent-du-Maroni accueille des oiseaux essentiellement issus du commerce illégal. Ils sont amenés par les agents des Douanes, de la gendarmerie ou de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage...
Samedi1 août2009
Par M. Guerin-Bouhaben - Photo : M. Guerin-Bouhaben

Les forêts ont-elles toujours été identiquement composées ? Comment ont-elles été affectées par les grands changements climatiques du passé ? Quel a été l’impact de l’homme sur elles ? Les chercheurs du laboratoire de génétique écologique de l’UMR ECOFOG de Kourou, géré par l’INRA, ont découvert que certaines espèces, le...
Samedi1 août2009
Par I.Scotti – UMR Ecofog Photo : UMR Ecofog

La forêt guyanaise est un ensemble dont la complexité tient dans la diversité de ses composants majeurs, les arbres. Au rythme de leur naissance et de leur mort, de leur synergie, de la nature des sols, mais aussi d’événements extérieurs plus dramatiques comme des sécheresses ou des coups de vent,...
Samedi1 août2009
Par E. Nicolini – CIRAD Guyane Illustration : E. Nicolini

En 1994, l’Institut de Veille Sanitaire révélait une contamination au mercure des populations amérindiennes du haut Maroni. Dès lors, la question de l’origine de ce mercure s’est imposée comme préalable à toute action des pouvoirs publics. Entre 2005 et 2007, dans le cadre du programme de recherche intitulé “Répartition régionale du...
Samedi1 août2009
Par M. Parizot - B.R.G.M Guyane

1 août 2009 0
Si je vous dis : “Quel habitat remarquable, original et rare, réparti le long du littoral et ne couvrant que 0,3 % du territoire est en danger de disparition ?” Si je rajoute que celui-ci constitue une zone de transition frappante entre la façade atlantique au nord et le massif forestier...
Samedi1 août2009
Par N. de Pracontal – GEPOG. Photo © Tanguy Deville - ECOBIOS

“ Elles semblent sorties de la préhistoire !” Les observateurs impressionnés de tortues marines sur les plages de Guyane ne croient pas si bien dire : les premières formes de tortues marines sont apparues au Crétacé inférieur, il y a plus de 120 millions d’années (MA). Et l’anatomie de certains fossiles...
Samedi1 août2009
Une collection internationale d’espèces sauvages et cultivées de caféiers est gérée par le C.I.R.A.D Guyane. Plus de 60 accessions de caféiers Robusta, un échantillonnage significatif de variétés cultivées et de génotypes* sauvages de caféier Arabica, une représentation d’une dizaine d’espèces de caféiers spontanés et quelques hybrides interspécifiques issus des programmes...
Samedi1 août2009
Par T. Leroy - C.I.R.A.D Guyane Photo : C.I.R.A.D Guyane