Se logger

Se connecter

Bienvenue sur le site

En vous identifiant, nous pourrez devenir rédacteur pour proposer des articles, et discuter dans les forums de Une saison en Guyane…

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi

S’enregistrer

Bienvenue sur la zone d’enregistrement du site web de Une saison en Guyane ! si vous êtes déjà inscrit, vous pouvez vous identifier ici. Si vous ne l’êtes pas encore, inscrivez vous et accédez aux forums, et partagez vos découvertes avec nous !

Vous pourrez réagir aux articles, participer au forum. Cela vous permettra aussi de proposer de nouveaux articles, aux brèves et de partagez vos plus belle photos !

Nom obligatoire

Email obligatoire


Un mot de passe vous sera envoyé sur votre adresse de messagerie.

Mot de passe perdu

Vous ne retrouvez plus votre mot de passe ou votre identifiant de connexion ? Entrez votre adresse email ou votre identifiant…

Mot de passe oublié

Proposer un contenu
N°02HS  - juin 2013 Feuilleter quelques pages du N°02 Hors série Archéo... Les points de vente théoriques du n°02 HS en France hexagonale (en kiosque jusqu'au 20 août 2013)
             

Edito de la rédaction

En Guyane, les traces du passé semblent parfois englouties par la végétation, effacées par une terre qui reprend ses droits sur l'homme avec une étonnante rapidité. Grâce à ce hors-série, nous souhaitons vous faire partager la passion des archéologues et historiens, les auteurs de ce numéro, pour ces vestiges et ce qu'ils nous racontent. Les articles sélectionnées ici démontrent les nouveaux rivages à découvrir par une science historique ouverte aux échanges avec l’archéologie, les archives et la conservation du patrimoine


Edito de Michel Colardelle, conservateur général du Patrimoine, directeur des Affaires culturelles de Guyane

Je suis particulièrement heureux que la superbe revue Une Saison en Guyane, qui fait tant pour donner de la Guyane l'image la plus juste, celle d'un pays de grande culture et de magnifique nature, rende compte des découvertes archéologiques qui peu à peu, malgré la modicité des moyens qui lui sont accordés, complètent nos connaissances sur la préhistoire et l'histoire du pays.

L’accent mis dans ce hors-série sur les travaux les plus récents souligne la richesse méconnue du patrimoine de la Guyane, dans ses trois composantes majeures, précolombienne, coloniale et pénitentiaire ; mais ils mettent également en lumière une nouvelle génération de jeunes archéologues, appartenant notamment à l'Institut National de Recherche Archéologique Préventive dont leLe Ministère de la Culture et de la Communication, par l'intermédiaire de la Direction des Affaires Culturelles de Guyane et de son Service Archéologique, prodigue comme il se doit à ces chercheurs un appui constant en termes tant financiers que scientifiques et techniques, prescrivant les fouilles en particulier lorsque des aménagements publics ou privés risquent de détruire des vestiges, collectant les données apportées par les partenaires institutionnels et les bénévoles, cartographiant les sites en vue de leur préservation et de leur mise en valeur, assurant la conservation des objets recueillis et contribuant à la diffusion des résultats de la recherche auprès du grand public.

Je suis également très heureux que plusieurs Collectivités territoriales aient pris la mesure de l'intérêt de l'archéologie pour l'éducation des jeunes et la visite des touristes : ainsi le projet de la Maison des Cultures et des Mémoires de la Guyane, au cœur de Cayenne, est engagé par le Conseil général de Guyane, la Région Guyane et l’État, la Ville de Kourou va prochainement ouvrir le Centre d'interprétation archéologique des gravures rupestres amérindiennes de la Carapa, la commune d'Awala a entrepris un « inventaire participatif » des richesses du pays Kali'na dans lequel l'archéologie tient une grande place, le Centre Spatial Guyanais a lancé de grands travaux sur le patrimoine des Îles du Salut ; enfin se prépare le Centre d'interprétation de la Ville d'art et d'histoire de Saint-Laurent du Maroni, qui retracera l'ensemble de l'histoire du territoire de la commune depuis la préhistoire jusqu'à nos jours.

Le patrimoine est un legs précieux des anciens aux modernes ; il s'agit pour ces derniers de le reconnaître et de le faire fructifier. En Guyane, l'effort est récent – les premiers travaux d'importance remontent à la création du barrage de Petit-Saut – mais il est maintenant bien engagé, et donne déjà des résultats impressionnants.

Les articles et actus du magazine N°02HS
A la fin du XVIIIe siècle, les systèmes de production de la canne à sucre et du sucre connaissent de grands changements : les terres basses* de l’île de Cayenne et de l’Approuague sont poldérisées. Le gouverneur Malouet missionne un ingénieur suisse venu du Suriname, Jean Samuel Guisan, pour fonder...
Jeudi16 juillet2015
1 juillet 2015 0
En 1656, la Compagnie Hollandaise des Indes occidentale s’emparait de l’île de Cayenne.  La Côte sauvage Les marins néerlandais commencent à fréquenter l’Ile de Cayenne dès la fin du XVIe siècle. Abraham Cabeliau donne ainsi une petite description de « Cayani », en tant que lieu de rendez-vous pour les navires européens ;...
Mercredi1 juillet2015
Yalimapo se situe à l’embouchure du Maroni, à l’extrême nord-ouest de la Guyane. Ce village fait partie de la commune d’Awala-Yalimapo majoritairement habitée par le groupe culturel amérindien Kali’na. Cette commune est particulièrement attentive à tout ce qui touche son patrimoine culturel mais aussi l’histoire de son territoire. A la...
En Guyane, les populations locales, notamment amérindiennes, font une forte consommation de manioc (Manihot esculenta), patates douces (Ipomea batata), haricots rouges (Phaseolus sp), et dans une moindre mesure de maïs (Zea mays). Si le manioc est aujourd’hui la racine la plus consommée sous forme de galettes de manioc (la cassave),...
Dimanche15 décembre2013
Par Texte de M. van den Bel (INRAP) et J. Pagan Jimenez (Université de Leiden).

C'est une prospection aérienne, menée en juillet 2010 par Olivier Tostain (société ECOBIOS), afin de comptabiliser les nids d'Ibis présents aux abords du fleuve Mahury, qui a révélé les vestiges d'un bâtiment rectangulaire à proximité de l'ancien canal de Torcy. Face à l'érosion active imposée par la dynamique littorale, une...
Dimanche1 décembre2013
En 1870, la canonnière Sainte-Marie est envoyée en mission par le gouverneur de Guyane sur le fleuve Approuague. De la réussite de cette expédition dépend l’avenir de la colonie pénitentiaire du Maroni. En créant la colonie pénitentiaire du Maroni en 1857, le gouverneur de Guyane sait qu’il joue sa dernière carte....
Samedi16 novembre2013
Actuellement, elle chemine en suivant la crête des montagnes dès la sortie de Roura, un versant donnant sur les marais de la Gabrielle et de la crique Angélique, l'autre versant sur les rivières Oyac, Orapu et Counana. Initialement, le début de la route passait près des anciennes habitations situées le...
Lundi21 octobre2013
Au début du XIXe siècle, plusieurs centaines d'esclaves étaient réquisitionnés pour creuser un canal censé apporter la prospérité à la colonie guyanaise. Un nouveau Saint-Domingue « Le sort du Canal de Torcy est jeté [...]. Son existence honorera éternellement ceux qui ont enfin eu le courage de l'entreprendre et d'y persévérer. »...
Mardi15 octobre2013